Share this post

C’est la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées ! Ancienne spécialiste RH de ce sujet, Flore Petitpas vous parle du handicap en entreprise dans son interview.

Aujourd’hui en France, la loi impose qu’une entreprise d’au moins 20 salariés emploie des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de son effectif salarié. Mais le handicap au travail ce n’est pas que le respect de la loi. Flore répond à nos questions pour nous en apprendre plus ! 

Peux-tu te présenter, ainsi que ton action sur le handicap au sein des entreprises ?  

Ça a débuté en tant que salariée dans ma première boite. Animée par une conviction personnelle et à travers ma casquette RH, j’ai toujours œuvré en faveur du handicap.

Ensuite, j’ai créé Talent 3.0, avec une réelle opportunité d’allier mes convictions personnelles aux enjeux professionnels des entreprises. Les clients chez qui j’intervenais pour répondre à l’obligation professionnelle, étaient toujours animés avant tout par cette volonté de mettre en place un projet d’entreprise global afin de devenir handiaccueillant ! C’est l’envie collective qui rendait cela possible. Mon activité intervenait principalement sur la sensibilisation auprès des managers dans le recrutement et le management de personnes en situation de handicap. 

Aujourd’hui dans le monde du travail le handicap c’est quoi ? 

La situation de handicap s’apprécie toujours au regard de la situation de travail de la personne.

Une personne handicapée dans une situation de travail précise ne l’est pas forcément dans une autre. Il y a donc une distinction entre personne handicapée et travailleur handicapé (TH). 

Avant tout, je suis convaincue qu’intégrer une personne en situation de handicap dans une équipe est une merveilleuse opportunité de la fédérer. Mais en amont, c’est du temps et de l’investissement pour sensibiliser. C’est un travail de longue haleine, qui se heurte à beaucoup de préjugés et pourtant ! En soit, nous avons tous une part de handicap en nous puisque nous sommes tous différents. Le but est d’apprendre à travailler ensemble, malgré nos différences et de palier nos lacunes.

Est-ce que c’est difficile d’intégrer le handicap dans les entreprises ? Quelle a été ta grande « bataille » lors de différentes interventions à ce sujet ?

Oui c’est compliqué, le mot « handicap » est galvaudé et a une connotation négative. Le plus difficile pour moi a donc été de militer face à des personnes qui naturellement avaient des préjugés à l’idée de travailler avec des personnes en situation de handicap. Nous ne sommes jamais assez nombreux à porter le flambeau de cette belle cause alors que pour mettre en place un vrai projet d’entreprise, il faut être nombreux. Surtout quand il s’agit de faire bouger les mentalités. Dans ce sens, chaque pas en avant est une victoire !

Un conseil à donner aux personnes désirant mettre en place une politique handicap ?

Penser à l’apport positif : diversité, partage, richesse, ouverture d’esprit, cohésion d’équipe et tant d’autres ! La liste n’est pas exhaustive, c’est un réel atout pour une équipe, je n’en démords pas (rire).

Retrouvez-nous aussi sur Facebook, LinkedIn et Twitter.

Articles connexes

21 MAI 2019

Surmontez la solitude du...

Quel manager n’a...

0

13 MAI 2019

La bienveillance n’exclut...

Qui a dit que la...

0

13 MAI 2019

Le recrutement au cœur de la...

Le recrutement est...

0

7 MAI 2019

On ne manage pas un freelance...

Alors qu’on...

0

16 AVRIL 2019

Formation : Solution win/win...

Ce n’est pas...

0

19 MARS 2019

Onboarding : comment...

Réelle transition...

0

Laisser un commentaire