Share this post

Alors qu’on observe une explosion du nombre de travailleurs indépendants en France, le management transversal d’un freelance est un vrai sujet ! Découvrez notre point de vue d’experts RH.

Parce qu’on ne manage pas un indépendant comme on manage un collaborateur, mieux vaut sortir des prérequis managériaux avec son équipe !

Bien recruter et intégrer les freelances est devenu indispensable

Dans les start-ups comme dans les groupes internationaux, les freelances sont appelés à la rescousse en masse ! Cela concerne aussi bien les sujets Tech, design, marketing, contenu… C’est pourquoi leur place dans la société (et dans ces sociétés) a rapidement et fortement évolué. Et tout, en quelques années seulement ! Qu’il s’agisse de missions ponctuelles de courte durée ou de collaborations sur des projets de plusieurs mois, le freelance est un collaborateur d’un genre différent qui mérite une attention particulière. Managers, à vous de la lui apporter !

Le recrutement d’un freelance est différent de celui d’un collaborateur salarié, à bien des égards. Ils ne recherchent pas la même chose et ne vendent pas la même chose. Si le tarif entre bien sûr en ligne de compte, il faudra aussi valider la personnalité et la compétence avant toute collaboration.

L’intégration n’est pas la même et doit être préparée avec soin. Si le freelance travaille dans vos locaux, une présentation des bureaux et de l’équipe s’impose ! Un point servira à définir les attentes et objectifs de chacun : inspirez-vous de nos contenus RH interactifs dédiés à l’intégration des collaborateurs !

Établir les conditions de travail doit être une priorité dès le recrutement. Apportez aussi dès le départ un maximum d’éléments et d’outils pour mettre le freelance dans le bain. Ainsi, il deviendra le plus efficace possible. Veillez aussi à assurer une réelle communication sur la durée ! Pas de relation sans communication.

Bien appréhender la complexité de la relation manager-freelance

Les freelances ne sont pas des mercenaires, contrairement à une certaine image qui leur est parfois accolée ! Ce sont des experts qui accompagnent les entreprises en apportant leur regard neuf et extérieur ainsi que leurs compétences spécifiques.

Leurs modes de travail sont aussi différents. Les freelances travaillent parfois dans vos locaux pour s’imprégner de votre atmosphère et échanger avec vos équipes. Dans ce cas ils s’adaptent à vos horaires et à vos habitudes.

Mais lorsqu’ils travaillent à distance, notamment sur de la production, difficile voire impossible par exemple de leur imposer des horaires de travail. Très important aussi, ne jugez pas les méthodes de travail : il y en a autant que de freelances ! Les résultats doivent être parlants.

La collaboration manager-freelance est très différente de celle à la laquelle les managers sont habitués avec leurs collaborateurs. Leur relation est moins naturelle. Ce n’est pas la même relation de couple !

Le freelance doit s’adapter à son client et il bénéficie de la confiance en son expertise, que le manager ne peut pas trouver en interne et à laquelle il doit donc se fier. Le plus important est donc de trouver la meilleure façon de collaborer en prenant en compte les attentes de chacun.

Pour bien manager quelqu’un, il faut connaître ses moteurs afin de savoir comment agir avec chaque profil. Qu’est-ce qui fera la différence ? En général, c’est plutôt la montée en compétences ainsi que le package salarial du poste qui motivent beaucoup de collaborateurs. L’ambition et la vision de l’entreprise et des dirigeants jouent aussi pour beaucoup d’entre eux, ainsi que l’équipe et son ambiance. Côté freelance, les principaux leviers de motivation sont plutôt la nature du projet, le niveau de technicité et de challenge proposés par l’entreprise.

Autant de leviers que d’incentives. Ces éléments doivent par ailleurs entrer en compte dans le choix de l’indépendant qui collaborera avec vous.

Le management des freelances au quotidien

Retenez bien ce mot : flexibilité. L’indépendant pourrait ne pas être disponible quand vous l’êtes et que vous souhaitez échanger en urgence. Mieux vaut bien anticiper la collaboration avec un freelance pour optimiser la performance de l’intervention externalisée !

C’est en étant challengé et considéré que le freelance (comme le collaborateur) libère tout son potentiel ! Pour cela, nous pouvons vous accompagner sur la posture à adopter et les bonnes pratiques à appliquer avec vos freelances. Notre offre « 1 Question = 1 Réponse » a été créée pour ça !

Pour conclure, notez que le freelance idéal doit presque se confondre avec un collaborateur : par son implication, son engagement et sa remise en cause. Il se peut par ailleurs que l’expérience freelance devienne très bientôt aussi importante que l’expérience collaborateur… peut-être est-ce déjà le cas ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et retrouvez-nous aussi sur Facebook, LinkedIn, Twitter et Youtube.

Articles connexes

21 MAI 2019

Surmontez la solitude du...

Quel manager n’a...

0

13 MAI 2019

La bienveillance n’exclut...

Qui a dit que la...

0

13 MAI 2019

Le recrutement au cœur de la...

Le recrutement est...

0

16 AVRIL 2019

Formation : Solution win/win...

Ce n’est pas...

0

19 MARS 2019

Onboarding : comment...

Réelle transition...

0

5 MARS 2019

Comment améliorer...

L’expérience...

0

Laisser un commentaire