Share this post

Notre saga Casa de Papel continue ! Eh oui, on vous a dit être fan ce n’est pas pour s’arrêter au premier article … Cette semaine c’est le binôme de choc Denver & Moscou que Make Me RH passe au crible. 

On ne peut les décrire indépendamment, ils ne font qu’un ou presque, à manager avec subtilité… Décryptage !

Denver et Moscou, en 3 mots c’est …

« la cohésion, la transmission, la complémentarité »

Deux personnes qui de par leurs affinités, leurs compétences se sont trouvées et ont plaisir à travailler ensemble. Dans le cas de Denver et Moscou, ils sont unis par le lien familial. Moscou est le père qui prend soin et protège (à sa manière) son fils. Il est le « gentil » de la bande. Denver est le fils loyal qui admire son père, avec un caractère explosif mais un grand cœur. Dans une équipe, ce duo peut être représenté par une personne expérimentée transmettant son savoir à une personne débutant sur le poste. Leur relation repose sur la légitimité que le plus jeune lui accorde et la crédibilité que le plus expérimenté lui reconnait.

Avoir un binôme dont nous nous sentons proches professionnellement est un vrai atout et plaisir pour tout collaborateur(trice). Mais attention, dans certains cas, une des personnalités peut prendre l’ascendant et nuire à l’épanouissement professionnel du second. Cette relation doit donc être saine et choisie par les deux parties, sinon elle peut s’avérer toxique. Dans le cas de Denver & Moscou, l’amour et le respect priment ! Et ils nous le montrent avec leur valse légendaire. 

Note Expert RH by Make Me RH : la confiance est le pré requis dans le fonctionnement du binôme. Ensemble, ils se soutiennent, se dépassent, ils s’intègrent dans l’équipe mais doivent être considérés comme 1+1 et non comme 1 duo uniquement.

Leurs forces de caractère

Parmi les 24 forces de caractère établies par Martin E.P Seligman et Christopher Peterson(1)

Les 3 forces de caractère principales de ce duo sont :

La bravoure : Ils font preuve de courage et ne pas reculent devant la difficulté

La persistance : A deux, ils sont davantage persévérants et finissent ce pour lequel ils s’engagent

La civilité : Ils travaillent ensemble et au sein d’un groupe. Ne sont pas exclusifs et s’intègrent à l’équipe en tant que membre à part entière. Denver ne s’est jamais empêché de se lier d’amitié avec Tokyo ou encore Nairobi !

– La force de caractère qui leur est plus éloignée est :

Le leadership : engagés, persévérants, ils sont des éléments clés d’une équipe mais ne sont pas les leaders d’un groupe. Ce sont bien les seuls à ne pas avoir remis en cause Berlin… 

Le management adapté

Ils performent ensemble mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas les manager individuellement. Chacun a son propre mode de fonctionnement, ses attentes et ses compétences. Managers, il s’agit d’animer ce binôme collectivement et individuellement. Collectivement ce qui signifie d’échanger avec eux sur leurs relations, leur efficacité collective, leurs objectifs communs. Individuellement, en les interrogeant sur les attentes, leurs plaisirs, leurs résultats. Le duo ne doit pas être une fin en soi, il doit être au service de l’équipe et des missions à réaliser. 

Si Denver et Moscou n’existent pas dans votre équipe, créer ce binôme peut être un vrai atout ! Nous le constatons dans le cas de relation mentor/mentoré, tuteur/tutoré, par exemple. Outre, ces cas précis, vous pouvez créer des binômes afin de favoriser l’efficacité dans le cadre d’objectifs précis. Mais il doit se créer dans le respect de 3 critères :

  • Des liens fonctionnels et/ou des responsabilités dans le cadre du projet
  • Des affinités professionnelles soient en termes de compétences, de parcours ou de comportements professionnels
  • De la légitimité et crédibilité qu’ils se reconnaissent

Une fois formé, le binôme doit disposer de temps, de moyens pour créer la relation et travailler ensemble. A vous de favoriser le partage d’informations et d’instaurer dès le départ des temps de travail à deux. Puis à eux, de créer leur propre dynamique au service des objectifs définis.

Cependant ce duo doit être limité dans le temps, soit pour un temps de transmission planifié, soit dans le cadre d’une mobilité, d’un nouveau projet. S’il perdure trop longtemps, cela peut s’avérer inefficace voire nocif pour ces membres et l’équipe. Chacun par la suite doit prendre « son envol ». Alors qui formera le prochain binôme dans votre équipe ?

Comme dit l’adage : « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

(1) 24 forces de caractère établies par Martin E.P Seligman et Christopher Peterson

Vous souhaitez manager, accompagner un duo comme Denver et Moscou ? Découvrez le contenu RH qui convient le mieux à vos besoins et devenez autonome dans le management de vos RH avec Make Me RH !

Inscrivez-vous à notre newsletter et retrouvez-nous aussi sur Facebook, LinkedIn, Twitter et Youtube.

Articles connexes

23 MAI 2019

La Casa De Papel :...

Make Me RH continue...

0

16 MAI 2019

 L’importance de la...

La confiance est la...

0

14 MAI 2019

Comment les managers doivent...

L’appétence est...

0

18 AVRIL 2019

La Casa De Papel : Nairobi,...

Make Me RH continue...

0

9 AVRIL 2019

Marcher pour mieux manager

Les tendances pour...

0

2 AVRIL 2019

L’intuition, cette...

Avez-vous renié le...

0

Laisser un commentaire