Share this post

L’appétence est l’un des moteurs principaux du collaborateur… et c’est au manager de la laisser s’exprimer et de perpétuer le plaisir du travail. Plus de détails dans notre petit guide de l’appétence professionnelle.

Nous entendons continuellement parler de compétences (hard skills mais plus encore soft skills), de capacité ou de talent. Et Make Me RH vous parlait récemment de re-motiver un collaborateur ! Mais qu’est-ce qui donne réellement envie de se lever le matin pour aller travailler ?

Beaucoup de choses, mais le plaisir compte pour beaucoup. Et une fois encore… le manager a un rôle à jouer ! Nous faisons de vous de grands managers, et aujourd’hui nous allons vous aider à développer l’appétence de vos collaborateurs.

Pourquoi allons-nous au travail chaque matin ?

« Un humain dans l’entreprise, comme ailleurs, « marche » d’abord au désir de faire quelque chose qui a du sens pour lui et donc qui le motive » Pierre-Eric Sutter, psychologue du travail

La première raison pour laquelle nous travaillons est bien sûr alimentaire. C’est la capacité de pouvoir vivre décemment dans notre société pour pouvoir subsister à l’ensemble des besoins de nos familles. La seconde est de contribuer au bon fonctionnement de notre société, car chacun joue un rôle clé et chaque métier compte ! Il n’y a pas sot-métier comme dit l’adage. Cela va de pair avec le lien social et le statut procurés par l’emploi. Mais il existe une troisième grande raison qui motive notre envie de se rendre chaque jour au travail : l’appétence !

Késako ? C’est l’envie motivée par le plaisir qui procure cette énergie pour nous dépasser, nous découvrir et réaliser des projets ambitieux. Le goût pour le travail n’est pas l’apanage du plus grand nombre. Mais lorsque c’est le cas, le plaisir du métier permet de soulever des montagnes (et d’en gravir). C’est également le constat qu’a fait Welcome To The Jungle en 2018. 

L’émergence d’un sujet autrefois tabou et désormais tendance

Pour la définir simplement, l’appétence est tout simplement le plaisir au travail. Ce qui procure le plus de plaisir dans votre travail peut être l’autonomie, la responsabilité, la prise de décision, le relationnel, le côté technique, son environnement innovant, son impact sociétal, son originalité… et toute une palette d’autres facteurs. Et vous, y avez-vous réfléchi ? Allez, faîtes une pause et prenez 3 minutes pour faire le point !

Du savoir-faire à l’aimer-faire : entre compétence et appétence, quelles distinctions ? Pour les compétences, nous parlons de savoir, de savoir-être et de savoir-faire. Pour l’appétence il s’agit plutôt d’« aimer-faire ». Évidemment, cela se travaille plus difficilement en raison d’un caractère bien plus inné et inconscient ! Mais le manager a le devoir de tout mettre en œuvre pour faire émerger cet « aimer-faire ».

Comment le manager peut-il développer l’appétence ?

L’appétence du métier est parfois innée et ne s’apprend pas. En revanche, c’est au manager de la transmettre. C’est d’ailleurs un aspect important de la relation de couple manager-collaborateur.

D’abord, il faut savoir exploiter l’aimer-faire dans le cadre de son animation d’équipe. Qualité de vie au travail, développement des compétences… mais à quand le développement de l’appétence ? Traiter « la capacité à », c’est bien… mais élargissons la réflexion avec « le plaisir à » ! Voici plusieurs idées pour réussir cette transmission.

Le point collaborateur est un moment clé pour échanger et partager autour du travail en général. C’est aussi l’occasion d’entrer dans des discussions sur l’intérêt du job, du bien-être au travail, du plaisir pris au quotidien, des aspects à améliorer et ceux à conserver car ils procurent satisfaction. 

En parallèle, la motivation que transmet le manager a ses vertus tant qu’elle n’est pas superficielle. Elle peut toucher aux compétences, aux ambitions, aux aspirations matérielles mais aussi à l’appétence : on travaille mieux lorsqu’on aime ce que l’on fait.

« The only way to do great job is to love what you do » Steve Jobs, fondateur d’Apple

Et même dès l’onboarding, cette appétence doit être transmise avec passion. En 2019, le collaborateur n’est plus un pion sur l’échiquier ou un rouage dans la machine. Il doit être estimé à sa juste valeur et le goût de son travail doit lui être inculqué en trame de fond. Évidemment, cela anime le manager de posséder lui-même une forte appétence à exercer son propre métier ! Aimer manager est un atout de taille pour y exceller, c’est pourquoi chez Make Me RH, nous participons à faire de ce métier un plaisir au quotidien. 

Managers, vous avez besoin d’aide pour développer l’appétence ? Ou alors, vous souhaitez être outillé pour votre management au quotidien : intégration, entretiens… ? Make Me RH est à votre disposition. 

Inscrivez-vous à notre newsletter et retrouvez-nous aussi sur FacebookLinkedInTwitter et Youtube.

Articles connexes

18 AVRIL 2019

La Casa De Papel : Nairobi,...

Make Me RH continue...

0

9 AVRIL 2019

Marcher pour mieux manager

Les tendances pour...

0

2 AVRIL 2019

L’intuition, cette...

Avez-vous renié le...

0

21 MARS 2019

La Casa De Papel : Denver et...

Notre saga Casa de...

0

12 MARS 2019

Journée des start-ups : les...

C’est le mot à...

0

7 MARS 2019

Générations au travail :...

Vous n’avez...

0

Laisser un commentaire