Share this post

L’expérience collaborateur est omniprésente dans les médias, toutefois les mesures concrètes manquent parfois à l’appel… Découvrez nos conseils pour franchir le pas avec succès.

Vous savez désormais ce que représente le défi de l’expérience collaborateur pour les managers et à quel point elle est importante. Nous vous en parlions il y a quelques semaines et vous expliquions que l’initiative doit émaner des managers. Mais qu’en est-il des faits ? Comment s’y prendre et réussir ?

De la théorie à la pratique, une transition parfois difficile

Entre vouloir être un excellent manager et le devenir, il n’y a qu’un pas mais il peut aussi y avoir un fossé. C’est un peu de ce constat que fut trouvée l’idée de Make Me RH ! L’expérience collaborateur est le parcours vécu par le collaborateur de son premier à son dernier contact avec votre entreprise. Mais sur le terrain, que mettre en place pour une expérience collaborateur réussie ?

C’est une notion stratégique pour 71% des RH, pourtant selon le baromètre de l’expérience collaborateur publié par Parlons RH, 73% n’avaient pas encore implémenté de réelle politique d’amélioration de l’expérience collaborateur en 2018 ! D’où provient cet immense décalage entre les intentions et les actes ? Entre manque de connaissance, peur de faire des erreurs et direction insuffisamment informée, pas toujours facile pour le manager de tenir son rôle. Rien d’insurmontable, Make Me RH est là !

Les 2 grands rôles du manager dans l’expérience collaborateur

Deux des éléments fondateurs de l’expérience collaborateur sont directement actionnables par les managers : le relationnel et le plaisir au travail.

Personnage clé de cette révolution, le manager doit en premier lieu favoriser la facilité des échanges, des interactions et le relationnel dans l’entreprise. Pour ce faire, il doit endosser le rôle d’animateur en interne avec les collaborateurs et les managers, et en externe en le faisant rencontrer des clients, partenaires, prestataires, etc. En clair, l’aider à créer et à développer son réseau interne et externe.

Dans un second temps, le manager a aussi son rôle à jouer dans le ressenti du plaisir au travail de ses collaborateurs. Notions galvaudées voire bullshit, le plaisir et le bonheur au travail ? Pas forcément ! Pour cela, le manager doit laisser place à l’expression des émotions. Ce n’est pas parce qu’elles s’expriment qu’on doit y répondre, mais leurs expressions permettent d’avancer et de trouver des solutions. Favoriser la parole et les émotions, grande étape vers une expérience collaborateur réussie !

Les 3 moments clés où le manager doit agir

L’expérience collaborateur est vivante (à sa manière) : elle est mouvante et évolue en permanence. Elle se divise en trois temps, qui sont autant de périodes où l’entreprise au travers de sa direction puis de ses managers sur le terrain doivent jouer leur rôle. Heureusement, ils ne sont plus seuls grâce à Make Me RH !

  1. Séduire dès le premier contact avec l’entreprise en tant que candidat

Qui dit premier contact dit première impression… et image à partir de laquelle le potentiel futur collaborateur construira sa vision de l’entreprise. Dès cet instant, vous devez le mettre à l’aise. Et vous aussi, soyez à l’aise : il n’est pas encore dans l’entreprise,  vous n’êtes pas encore son hiérarchique… vous pouvez vous exprimer en toute franchise !  

Egalement, il est important de partager avec lui la vision des fondateurs(trices). Les échanges et les rencontres avec les collaborateurs en poste sont aussi utiles pour qu’il découvre la réalité de l’entreprise.

Tous les personnes doivent bénéficier de la même expérience candidat : c’est le prologue de leur éventuelle expérience collaborateur à venir, mais c’est aussi un principe de base pour développer votre marque employeur.

  1. Accompagner au cours du parcours collaborateur et améliorer le plaisir au travail

Le sentiment d’appartenance joue un grand rôle dans l’expérience collaborateur. C’est d’autant plus le cas avec les générations Y et Z, en recherche permanente de sens. Chaque collaborateur doit bénéficier d’une grande attention. 

Le manager doit donc être présent et disponible dans les bons comme dans les mauvais moments. C’est sa présence qui construit l’expérience collaborateur : intégration, recadrage, promotion, échec, exploit, doute… C’est notamment pour cela que Make Me RH a créé des supports RH sous forme de scénarios interactifs adaptés à toutes les situations managériales !

C’est ainsi que le collaborateur se sent pleinement à sa place et peut s’épanouir. Expérience collaborateur et bonheur au travail sont liés !

  1. Suivre dans l’après avec la prise de recul nécessaire et transformer en ambassadeur

L’expérience collaborateur continue au-delà de la présence dans l’entreprise. Même après le pot de départ, ce n’est pas terminé !

D’où l’intérêt de transformer vos collaborateurs en ambassadeurs. Même si la rupture du contrat se passe dans de mauvaises conditions, il est essentiel d’entretenir de bonnes relations et (autant que possible) la confiance.

Ça y est, vous avez toutes les billes pour une expérience collaborateur au top !

L’expérience collaborateur doit être une priorité de l’avant à l’après et chaque action compte ! Quelle que soit votre problématique, Make Me RH est à votre disposition en live ou via nos contenus interactifs. Eh oui, favoriser l’expérience collaborateur passe aussi par un alignement avec la direction, culture d’entreprise et un management de haut niveau ! 

Inscrivez-vous à notre newsletter et retrouvez-nous aussi sur Facebook, LinkedIn, Twitter et Youtube.

Articles connexes

21 MAI 2019

Surmontez la solitude du...

Quel manager n’a...

0

13 MAI 2019

La bienveillance n’exclut...

Qui a dit que la...

0

13 MAI 2019

Le recrutement au cœur de la...

Le recrutement est...

0

7 MAI 2019

On ne manage pas un freelance...

Alors qu’on...

0

16 AVRIL 2019

Formation : Solution win/win...

Ce n’est pas...

0

19 MARS 2019

Onboarding : comment...

Réelle transition...

0

Laisser un commentaire